Turquie

L’association « Mesopotamian Female journalists' plateform » joue un rôle important pour rendre visibles les discriminations et barrières que les femmes journalistes ont rencontré pendant l’état d’urgence en Turquie. Toutes les femmes de l’association sont des journalistes qui publient sur les femmes et le genre et qui faisaient partie de chaînes de télévision, journaux et agences de presse fermés par le gouvernement. Le but de la plateforme est de permettre aux journalistes de continuer à écrire sur la violence de genre en Turquie.

Dans le cadre du projet « Activisme des femmes pendant l'état d'urgence », les journalistes voyageront dans des villes défavorisées pour interviewer des femmes sur les difficultés qu’elles ont rencontrées et sur la façon dont elles surmontent celles-ci en dépit de la pression grandissante. Ces interviews seront publiées en ligne.