Chargée du fonds documentaire

Samia Allalou

Née à Blida, en Algérie, elle fait des études de journalisme à la faculté d’Alger, sa passion pour ce métier l’incite à ce présenter à un casting de la télé algérienne, elle présentera durant 2 ans l’émission la plus déjantée de l’histoire de l’Algérie indépendante.



L’émission s’arrête le 14 février 1994, le réalisateur est victime d’un attentat.

Samia est arrivée en France un mois après l’attentat, travaille dans une radio maghrébine, présente une série d’émissions pour Arte sur l’Algérie, anime avec Claude Serillon le géopolis spécial Algérie pour France2 et présente la revue de presse arabo-méditerranéenne sur TV5 . Elle réalise un film documentaire (en arabe, doublé en français) pour l’Onisep « L’école au cœur de la vie » destiné à la communauté arabo-maghrébine, primo arrivante.


Avec ses amis de la radio et de la télé elle monte l’association Bled Connexion pour donner une scène aux les artistes algériens exilés et les mettre en contact avec d’autres, encourageant les initiatives de brassage et de métissage des cultures à travers le spectacle.
Avec l’association « 20 ans Barakat » elle participe à l’élaboration d’un disque et d’un clip pour l’abrogation du code de la famille (statut personnel de la femme, très discriminatoire) et organise des concerts, des projections de films des débats et colloques pour informer et sensibiliser les femmes sur leurs droits et non droits .


Depuis 2005, elle tourne des documentaires sur les droits des femmes et leurs luttes dans différents pays d'Afrique.


Depuis toujours, Samia est membre active d'associations citoyennes, elle fait partie des animatrices de la campagne "20 ans Barakat" et est membre du conseil du réseau international de solidarité "Femmes sous lois musulmanes / WLUM".