Home Présentation Equipe Financement de projets Soutenez-nous Informations Publications Nous contacter

ARTISTES SOLIDARI-TERRANÉE.. MERCI ! |

Le Fonds a sollicité leur talent et leur solidarité pour ce premier gala. Toutes et tous ont répondu à l’appel ET se sont félicités avec nous de la réussite de la soirée …

« Je voulais vous dire que ce fût un plaisir de participer à cette manifestation. Je voudrais que vous embrassiez toutes les femmes qui ont oeuvré pour cette soirée de la part de Katerina et de moi-même ». Angélique Ionatos

« Cette soirée était très agréable pour nous aussi ! Je souhaite longue vie au Fonds pour les Femmes en Méditerranée !  » Guillaume Mera et la Compagnie pas d’ici

« Merci de nous avoir tous réunis ce soir-là pour la cause des femmes "quand mes semblables sont touchées, je suis moi-même touchée". Ma présence était indispensable pour partager avec vous tous ce grand moment musical"... Un grand succès ! Bravo à toute l'équipe pour l'organisation !  ». Nassima

« Chers amis, vous avez fait un excellent travail. Je suis fière de vous  ». Soad Massi


Notre gratitude va à toutes et tous ces artistes  qui en acceptant de contribuer à titre gracieux à cette soirée, l’ont illuminée par la grandeur et la diversité de leurs talents.


Salsa, la plus jeune des artistes, a ouvert le spectacle avec une chorégraphie-théâtrale intitulée « la jeune fille et la mer » mêlant danse orientale, danse contemporaine et danse jazz dans un plaidoyer pour la liberté des femmes.

Nassima, avec son timbre vocal exceptionnel, et une grande virtuosité a soulevé la salle avec ses chansons puisées dans le terroir de la chanson-arabo-andalouse.

Avec leur deux voix envoûtantes, Angélique Ionatos-Katerina Fotinaki ont plongé la salle dans la poésie de la Grèce antique. Musiciennes hors pair, elles ont toutes deux tiré une palette sonore de leurs guitares que beaucoup n’ont pas avec un orchestre entier.

Entre deux numéros, La compagnie "Un Tour de Cirque" faisait virevolter les instruments, avec finesse, humour et poésie.

Souad Belhaddad, sortie de son rôle de présentatrice, a secoué la salle de rires avec son personnage Fatchima et un extrait de son spectacle « beaucoup de choses à vous djire».

La compagnie "Pas d'ici" a ensuite enchainé avec un extrait de la pièce de Dario Fo et de Franca Rame « Nous avons toutes la même histoire » brillamment mise en scène par Guillaume Mera et interprété avec humour et talent par Caroline Garnier, Anaïs Jouishomme et Anais Serrme.

Au cours de l’entracte les 3 premiers prix du concours photos ont été décernés en présence du Jury (nos remerciements encore une fois à Reza, Marie Paule Négre, Janette Danel Helleu, Elisabeth Sayer, Philippe Grangeau et Souad Belhaddad).

Souad Massi, debout avec une guitare sèche, a profondément émue par la puissance de sa voix et ses mélodies contry-folk envoutantes comme « Yemma » « Raoui »….

Que dire de Lori La Armenia qui a enflammé la salle avec sa chorégraphie flamenco et ses musiciens inspirés. Elle danse dit-elle « pour sanctifier la mémoire, pour sublimer la douleur, pour honorer la féminité qui vibre en chacun ».

Au milieu de toutes ses artistes, une étoile filante est apparue, Tata Milouda, juste le temps d’un Slam sur sa condition de femme illettrée qui grâce à l’alphabétisation a pu se mettre à chanter à plus de 50 ans.

Enfin Samia Diar a clos la soirée : sa voix sublime et ses mélodies enlevées qui mixent plusieurs styles d’origine méditerranéenne ont remis la salle sur la piste de danse.